Révision stylistique


Chère voisine, cher voisin,



Je te prie de m’excuser de m’être immiscé dans ta boîte aux lettres. J’espère que tu auras un moment pour lire cette lettre tranquillement, dans l’espoir que ces mots apaisent.

C’est nécessaire et difficile de se remettre en question. Les politiques, même de gauche, n’ont pas réussi à prendre en compte nos préoccupations du quotidien.

Comme beaucoup de gens, j’ai peur : des fins de mois, de la baisse du pouvoir d’achat, de l’inflation, de la destruction des services publics (santé, éducation, médias, transports), de la dégradation de la nature, de la guerre.

J’ai peur de ce qu’un gouvernement d’extrême droite peut avoir comme conséquences. Le Rassemblement National ne va pas améliorer nos conditions de vie, ni notre sécurité. Il va poursuivre l’œuvre de Macron, en pire :
- Réduire les impôts sur les grosses fortunes et fermer les yeux sur l’évasion fiscale des grandes entreprises, ce qui conduit surtout à augmenter la dette publique depuis 30 ans et à diminuer la puissance des services publics.
- S’opposer à l’augmentation du SMIC et des bas salaires et bloquer toutes les propositions de lois en faveur de notre pouvoir d’achat.
- Privatiser les services publics (écoles, hôpitaux, médias, etc.) et refuser de réguler la concurrence déloyale.
- Contrôler l’information et censurer les oppositions pour rester au pouvoir, au mépris du peuple et des règles constitutionnelles (mouvements sociaux, élections, etc.).

Si le RN passe, il faut s’attendre, entre autres, à une société plus divisée que jamais, encore plus de violence d’état, de violence de groupuscules qui agissent en toute impunité et à l’utilisation des personnes les plus vulnérables comme boucs émissaires ! Qui rêve de ça ? 

Contrairement à ce qu’on dit, on a déjà essayé : cette politique est déjà celle mise en place en France ; l’extrême droite est déjà au pouvoir ailleurs (Meloni en Italie, Orban en Hongrie, etc.).

Le Nouveau Front populaire me semble un réel espoir de réparer le pays. Son programme vise une prospérité partagée et durable. Il s’engage à renforcer la politique sociale, investir dans les secteurs public et privé, rétablir les finances et les services publics, garantir une éducation de qualité, un système de santé efficace et des modes de production respectueux de l’environnement.

Il propose une alternative crédible, soutenue par 300 économistes. Les financements prévus sont détaillés et reposent principalement sur des mesures fiscales concentrées sur les très hauts revenus et les très hauts patrimoines. Il prévoit d’annuler les réformes des retraites et de l’assurance-chômage, de moderniser les infrastructures et d’accompagner les petites entreprises.

Je crois sincèrement que les orientations proposées par le Nouveau Front populaire répondent le mieux aux défis de notre époque.

En effet, les gauches ont réussi à se mettre d’accord pour n’avoir qu’un seul candidat par circonscription (en ce qui nous concerne Delphine Batho) et à définir un programme commun.

Aujourd’hui, j’ai envie de croire que rien n’est écrit d’avance, qu’on peut construire une société qui nous ressemble et qui laisse une place à chacun et chacune.

Bonne journée,

Camille