Catégorie : Critiques

  • Ce qui m’inspire

    Ce qui m’inspire

    Un arbre dont la mousse décline tout un camaïeu De vert, de gris, de jaune et de bleu Le lichen âgé de plusieurs millénaires Je l’observe avec mon petit bout d’ADN néandertal en rêvant Les oiseaux, terrestres, aériens ou aquatiques Rien n’est plus beau que la liberté d’un oiseau En voir un seul en cage […]

  • (Re) construire ensemble

    (Re) construire ensemble

    …des liens entre les humains, la ville et le vivant cARTographier la ville La Nuit des idées à Sherbrooke a été produite le 21 et 22 avril par le Théâtre des Petites Lanternes et financé par le Consulat de la France du Québec et Patrimoine Canadien dans le cadre de l’initiative mondiale piloté par l’institut […]

  • Pour vivre ici

    Pour vivre ici

    Une lueur dans les ténèbres… Bernard Émond Les thèmes de la perte et du lien ont teinté l’œuvre de Bernard Émond, avec La neuvaine, La femme qui boit ou encore 20h17 rue Darling. Que ce soit dans le genre documentaire ou dans la fiction, Émond possède une obstination rare, celle de  regarder et de décrire […]

  • Une chaleur dans la paume

    Une chaleur dans la paume

    Amélie Gagnot De la chanson française ? Un spectacle vocal ? Du chant a capella ? L’artiste utilise un pédalier-boucleur, ne serait-ce donc pas de la musique répétitive ? Électronique ? Comment caractériser une poétique, un acte de création, quand fleurit dans le paysage musical une écriture à la fois nouvelle et rituelle ? Trouvez […]

  • Gazette 8

    Gazette 8

    Le temps – Presse & les écrits lestes Chronique 1er jour Un lieu – un milieu Le temps des retrouvailles, l’équipe se met au travail. Fureter, humer l’air, le paysage, se balader, discuter, palper le papier ou un arbre, se plonger en un livre. Telle une ruche sans reine, l’espace commun s’emplit de bourdonnements et […]

  • Le bruit et la fureur | Faulkner

    Le bruit et la fureur | Faulkner

    Fragments notes de lecture Assis sur un canapé de cuir ou bien couché, la trotteuse clique-tique. Le temps s’écoule long. Chaque nuit, avant de m’endormir je lis. Le bruit et la fureur, par petits bouts. Je ne sais ce que j’ai retenu c’est comme un rêve parcellaire des personnages me parlent ou bien est-ce moi […]